2006-2010 : Lots 4,5 et 6 - Techniques spéciales 1,2 et second œuvre et parachèvements gare de Liège-Guillemins

Les travaux réalisés dans le cadre de ces différents lots concernent l'équipement de la gare au sens large. Les travaux des lots 5 et 6 se sont prolongés au-delà de l'inauguration de la gare.

En effet, la gare est restée en activité durant toute la réalisation des travaux. Lorsque l'ancien bâtiment a dû être démoli pour permettre l'achèvement de la nouvelle gare, il a fallu installer une gare provisoire  et utiliser une partie des nouvelles infrastructures équipées provisoirement  (en particulier la passerelle côté Allemagne) pour assurer la desserte des quais. C'est seulement lorsque la nouvelle gare a été mise en service que l'équipement et le parachèvement de ces infrastructures ont pu être réalisés.

Lot 4 - Techniques spéciales 1 : Ascenseurs, escalators, trottoirs roulants, monte-charges (2006-2009)

La fabrication des appareils a été entamée en 2006 et le placement a commencé début 2007. Les équipements placés, l'entreprise est intervenue en fonction de l'évolution des autres travaux (parachèvements, techniques spéciales 2).

 

Quelques chiffres

La gare est équipée de :

  • 6 ascenseurs hydrauliques panoramiques,
  • 10 trottoirs roulants (montants et descendants),
  • 40 escaliers mécaniques (montants et descendants),
  • 6 monte-charges électriques.

A titre de comparaison, l'ancienne gare (1958) ne proposait aucun ascenseur et comptait au total 6 escalators montants.

Lot 5 - Techniques spéciales 2 : Electricité, sanitaire, plomberie, chauffage, climatisation, détection... (2007-2010)

Les travaux sur site ont débuté en février 2008 après une phase préparatoire entamée durant l'automne 2007.

Compte-tenu des exigences architecturales, une contrainte majeure s'imposait : l'intégration de toutes les techniques à la structure.

Ainsi, dans le parking, un système à double dalle creuse a permis d'y inscrire les luminaires, les détecteurs, les boutons d'alerte, les rideaux anti-fumées...

 

Quelques chiffres

Toutes les techniques d'éclairage utilisées sont faibles consommatrices d'énergie ; il y a 1 800 mètres de luminaires sur les quais et 2 500 lampes à l'intérieur et à l'extérieur de la gare.

Le chauffage des espaces destinés au public (centre de voyages, grande galerie sous voies, commerces et services) est assuré par rayonnement; 27 km de tubes serpentent ainsi dans les 3 000 m² à chauffer). La grande galerie est également  équipée de dispositifs complémentaires activés en cas de grand froid : rideaux d'air chaud et appareils de chauffage ponctuels.

Une GTC (gestion technique centralisée) a été mise en place pour les moyens d'élévation, le chauffage, l'éclairage, la climatisation/ventilation.

Lot 6 - Second œuvre et parachèvements (2008-2010)

Les travaux entamés début 2008 ont habillé et équipé la gare :

  • Placement des mâts techniques ;
  • Placement des supports caténaires ;
  • Pose des garde-corps ;
  • Pose des revêtements de sol ;
  • Aménagement du centre de voyages ;
  • Placement des vitrages (hors voûte, abris de quai et auvents) ;

 

Quelques chiffres

  • 25 000 m² de pierre bleue bouchardée revêtent les quais, les passerelles, le trottoir longeant la  déposeminute et celui longeant la voie 9.
  • 4000 m² de pierre bleue adoucie revêtent la galerie sous voies, le centre de voyage et les zones commerciales. La pierre bleue est d'origine belge (Hainaut, Liège); elle a également été utilisée pour réaliser le mobilier du centre de voyages (guichets, bancs...) et les bancs qui se trouvent dans la grande galerie sous voies.
  • Le grès de Famenne (5 500 m²) a été utilisé pour paver la promenade côté colline et l'entrée de la gare côté ville où une incrustation de granit blanc (1500 m²) réplique au sol la forme et les nervures de l'auvent.
  • Les supports caténaires ont été dessinés spécialement  pour la gare;  ils sont de différents types selon leur localisation. Au total, 71 pièces dont 53 ont été directement soudées à la charpente métallique, ceci afin d'éviter la présence de poteaux disgracieux sur les quais.
  • Tous les bétons blancs ont été traités antigraffiti.

Tous les éléments à caractère technique (supports caténaires, mâts techniques qui concentrent un maximum de fonctions…) sont de couleur grise, ceci afin de les distinguer des éléments architecturaux. En outre, les  mâts techniques ont été conçus afin de concentrer un maximum de fonctions.