2000-2006 : Lot 2 - Gros œuvre et modernisation des infrastructures de Liège-Guillemins

Ce lot mêlait travaux de génie civil et équipement ferroviaire. Les études de phasage des travaux ont été particulièrement complexes  en raison de la présence de trains, de voyageurs, d'installations techniques (signalisation, câbles en transit, alimentation des caténaires…).  Tous ces éléments contraignants devaient être maîtrisés pour assurer la bonne exécution des opérations.

Le maintien de la circulation des trains pendant  toute la durée des travaux a donc fortement conditionné le planning  et a rendu leur exécution particulièrement complexe. Les étapes de construction du bâtiment de gare découlent du phasage des travaux de modernisation de l'infrastructure ferroviaire.

 Le chantier du gros œuvre béton a été mené en quatre phases principales et le passage d'une phase à l'autre n'était autorisé qu'après mise en service des nouvelles infrastructures ferroviaires sur les ouvrages nouvellement construits. La construction du parking a été également intégrée dans ces quatre phases essentielles. Elle s'est cependant effectuée en deux temps afin de préserver les infrastructures ferroviaires existantes  situées côté colline jusqu'à l'entame de la dernière phase.

Phase A (2000 - 2002)

 

Travaux réalisés pendant cette phase de construction de la gare :

  • Côté Colline
    • Démolition des immeubles expropriés (rues Mandeville et Mockel et Avenue de l'Observatoire) ;
    • Réalisation de la paroi de soutènement de la colline : quelque 200 pieux sécants d'1,50 m de diamètre forment l'enceinte du parking ;
    • Excavation et début des travaux de fondations du parking ;
    • Réalisation d'un ouvrage provisoire permettant aux voyageurs et aux piétons utilisant la gare comme trait d'union entre les quartiers de Cointe et des Guillemins, de circuler dans de bonnes conditions à proximité du chantier.

 

  • Côté Ville
    • Fondations des structures de la gare;
    • Construction des quais I, II et III et du mur de soutènement de la rue Varin (sur la longueur du premier quai);
    • Construction d'un bassin d'orage sous le quai I (côté Allemagne);
    • Réalisation du passage sous voies central (voyageurs) et du couloir technique (service) sous les trois premiers quais;
    • Pose des cinq premières nouvelles voies et raccordement complet des voies 3, 4 et 5 côté Bruxelles et côté Allemagne. Les voies 1 et 2 ont été raccordées côté Allemagne et sont restées provisoirement en impasse côté Bruxelles; elles n'ont pu être raccordées de ce côté que lorsque l'ancienne gare a été démolie;
    • Construction du premier tronçon d'une passerelle piétonne provisoire reliant les quais 1, 2 et 3; elle a servi ultérieurement à remplacer la passerelle permettant la jonction entre la rue Mandeville et le quartier des Guillemins via le quai des voies 13/14.

 

Au terme de cette phase, les voyageurs ont eu accès aux nouveaux quais 1, 2 et 3, via l'ancienne gare alors que trois des cinq nouvelles voies étaient progressivement mises en service.

Phase B (2002-2003)

Cette deuxième phase était essentiellement ferroviaire. Il s'agissait de moderniser le gril ferroviaire côté Bruxelles et d'établir les nouveaux tracés des lignes 34 et 36 afin de donner priorité à la ligne 36 et de rendre la traversée du site ferroviaire plus performante sur cet axe, de loin le plus fréquenté.

Travaux réalisés pendant cette phase de construction de la gare :

  • Coté Colline
    • Sur la demi-longueur adossée à la colline :
      • Achèvement des travaux de terrassement du parking;
      • Réalisation des fondations du parking et du radier;
      • Amorce de la construction du Parking.
    • Démolition du quai donnant accès aux voies 9 et 10 et réalisation des travaux préparatoires à la construction du quai IV et de son infrastructure ferroviaire.

 

  • Côté Ville
    • Construction d'ouvrages sur deux niveaux (place et quais) constituant l'entrée du nouveau bâtiment des voyageurs; le quai s'évase à la hauteur du passage sous voies central pour épouser la forme du futur auvent;
    • Aménagement des zones situées sous le premier quai : d'un côté le Centre de voyages et les services qui y sont liés et de l'autre, les espaces commerciaux et de services aux voyageurs;
    • Construction des fondations sur lesquelles vont s'appuyer les supports de l'auvent;
    • Réalisation des culées provisoires destinées au poussage de la charpente métallique.

 

  • Côté Bruxelles
    • Travaux de modernisation du gril ferroviaire :
      • Rectification des tracés et renouvellement des voies et des aiguillages entre le pied des plans inclinés et l'extrémité des nouveaux quais;
      • Pose de la ligne 36 (Bruxelles-Liège) sur son nouvel itinéraire côté Ville;
      • Pose de la 2ème nouvelle voie dans le tunnel Hemricourt; mise en service complète de ce dernier et nouveau tracé de la ligne 34 (Liège-Palais – Herstal – Anvers) débouchant côté Colline.
    • Après démontage de la ligne 34 provisoire, réalisation du dernier tronçon du mur de soutènement de la rue de Sluse.

Phase C (2003-2004)

Cette phase était particulièrement délicate puisque le quatrième quai et l'achèvement de la structure de la gare devait être réalisés entre les voies nouvelles mises en service et les voies existantes en service également.

 

Travaux réalisés pendant cette phase de construction de la gare :

  • Côté Colline
    • Travaux préparatoires à la construction du quai IV : pieux de fondation et soutènement de l'ancienne voie 11;
    • Construction du quatrième quai situé entre les nouvelles et les anciennes voies en service;
    • Réalisation du passage sous voies central (voyageurs) et du couloir technique (service) sous le quatrième quai;
    • Pose des deux nouvelles voies et raccordement côté Allemagne et côté Bruxelles;
    • Poursuite de la construction du parking sur la demi-largeur adossée à la colline;
    • Achèvement de la passerelle piétonne provisoire permettant la liaison entre la rue Mandeville, les quais II à IV et à travers eux le quartier des Guillemins. Ce nouvel ouvrage se substitue à la passerelle provisoire qui permettait la jonction entre la rue Mandeville et le quartier des Guillemins via le seul quai des voies 13/14.

 

  • Côté Ville
    • Construction des deux supports de l'auvent.
  • Côté Allemagne
    • Travaux de modernisation du grill ferroviaire
      • Rectification des tracés et renouvellement des voies et des aiguillages;
      • Aménagement des faisceaux de garage de part et d'autres des voies principales.

Phase D (2004-2006)

Travaux réalisés pendant cette phase de construction de la gare :

  • Côté Colline
    • Construction du cinquième et dernier quai et réalisation du passage sous voies central (voyageurs) et du couloir technique (service) sous ce quai;
    • Pose des deux nouvelles voies encadrant le quai V;
    • Poursuite de la construction du parking et édification de l'espace de liaison parking/gare qui abritera notamment des locaux destinés au personnel roulant et des locaux techniques;
    • Construction des deux supports de l'auvent;
    • Construction du mur de soutènement de la rue Mandeville.

 

  • Côté Allemagne
    • Aménagement des faisceaux de garage de part et d'autre du nouveau gril ferroviaire

Les supports des auvents

La construction des auvents de la gare, en acier, relève du lot 3 (charpente métallique) néanmoins, ces auvents sont supportés par des éléments en béton réalisés dans le cadre du lot 2.

Au printemps 2004, alors que la phase C touchait à sa fin et que la phase D s'amorçait, les deux supports de l'auvent qui abrite l'entrée de la gare côté ville ont été réalisés. Ils devaient être construits avant de libérer cette zone du chantier pour faire place au constructeur de la charpente métallique.  Façonnés à l'aide de coffrages particulièrement sophistiqués, ces "arbres à 3 branches" hauts de 16 mètres ont une envergure de 22 mètres. À peine réalisés, ils ont été bâchés afin d'être protégés pendant la construction de la charpente.

Côté colline les supports de l'auvent ont été réalisés en 2006; le porte-à-faux de ces "fléchettes" est impressionnant.

Coté ville
 

Côté colline
 

Travaux complémentaires (2006-2008)

Les travaux complémentaires du lot 2 concernent :

  • la démolition de la gare existante et de l'ancien tri postal;
  • l’achèvement des extrémités de quais;
  • la pose et le raccordement des voies 1 et 2.

Initialement, il était prévu de démolir la gare existante et l'ancien tri postal après la mise en service de la nouvelle gare. Cependant afin d'être en phase avec la mise en exploitation de la ligne à grande vitesse vers l'Allemagne, il a été décidé d'anticiper la démolition de ces ouvrages.

Les deux premières voies, destinées à accueillir la grande vitesse étaient en cul-de-sac vers Bruxelles puisqu'elles "butaient" sur le pignon de l'ancienne gare.

Pour pouvoir procéder à ces démolitions, une gare provisoire (un assemblage de conteneurs) connectée à une partie des nouvelles infrastructures a été installée.

Le 4 juin 2007, la gare provisoire a été mise en service. Cette étape a permis aux voyageurs de de s'approprier partiellement les nouvelles installations.

 

Quelques dates clés :

  • Eté 2007 : démolition de l'ancienne gare, construction du second bassin d'orage et achèvement du premier quai et de son infrastructure;
  • Juin 2008 : mise en service du premier quai. Les voyageurs ont utilisé la gare provisoire jusqu'au jour de l'inauguration de la gare, le 18 septembre 2009;
  • Dans la nuit du 18 au 19 septembre 2009 : fermeture définitive de la gare provisoire;
  • 19 septembre 2009 à 4h30 : ouverture de la nouvelle gare au public.