2005-2010 : Lot 7 - Couverture vitrée de la gare de Liège-Guillemins

La couverture vitrée de la gare a été réalisée en deux temps : la voûte et les abris de quai d'abord, les auvents ensuite.

La surface couverte  est de 30 000 m², soit environ 11 000 vitres pour un poids de 1 350 tonnes. Deux entreprises ont réalisé la pose de ce vitrage feuilleté et « marchable ».

Deux défis à épingler parmi ceux à relever pour réaliser le travail :

  • la reprise des mouvements dus aux vents et aux dilatations
  • la couverture d'une surface courbe- les auvents - avec des verres en plan

Une double barrière d'étanchéité a été prévue pour toute la surface vitrée.

2005 – 2010 : Voûte et abris de quai

Sur la voûte, les châssis ont été placés au fur et à mesure du poussage de la charpente. À une exception près - le premier tronçon de cinq arcs - qui était muni de contreventements provisoires pour toute la durée de l'opération de poussage; il n'a donc pu être équipé de châssis qu'à postériori.

Si les châssis en aluminium étaient à même de s'adapter aux déformations de la structure  métallique lors des opérations de poussage notamment, la pose du vitrage n'est intervenue que quand la charpente a reposé sur ses appuis définitifs et que les deux auvents ont été achevés et décintrés.

Des rails longitudinaux courent à l'intérieur comme à l'extérieur de la voûte; ils permettent d'accrocher une nacelle ou de supporter un chariot. Deux moyens de locomotion destinés à assurer le nettoyage et la maintenance de l'ouvrage.

Pour la couverture des abris de quai, la pose des châssis et du vitrage s'est effectuée simultanément.

 

2008-2010 : Auvents

Les études préalables à la pose des châssis et du vitrage ont débuté courant 2008 et l'entreprise a procédé dans la foulée à la pose des fixations. La pose du vitrage a commencé en avril 2009.

La surface totale couverte est de 10 400 m² : 5 600 m² pour l'auvent côté ville et 4 800 m² pour l'auvent côté colline, ce qui représente environ 530 tonnes.

La couverture des auvents a nécessité 2424 verres rectangulaires et 1110 verres trapézoïdaux.

Les auvents ont fait l'objet d'une campagne de mesurage complète; chaque verre, numéroté, avait donc sa place précise dans la structure.

Le décrochement entre les différents panneaux de verre permet de recouvrir une surface courbe avec des verres en plan.

La pose du vitrage a été réalisée simultanément sur les deux auvents pour garder sous contrôle les déformations de la charpente.