Eurogare
pilier.jpg

Hemricourt : une nouvelle infrastructure de croisement des lignes 36 et 34

1998-2000

Nouveau document

Une importante modernisation des infrastructures ferroviaires était indispensable, en particulier pour accueillir la grande vitesse dans de bonnes conditions (voir aussi l'étude de faisabilité).

La refonte totale du site donne désormais la priorité à la relation Bruxelles-frontière allemande qui collecte plus de 50% de la clientèle de la gare de Liège-Guillemins.

Pour que les trains qui assurent cette relation franchissent le site des Guillemins en trace directe, il était nécessaire d'aménager un croisement des lignes 36 (axe Paris - Bruxelles - Liège-Guillemins - Cologne) et 34 (Liège-Palais Herstal) à des niveaux différents. C'est ce qui a été fait sur le site de Hemricourt, en amont de l'entrée en gare côté Bruxelles. Ces travaux ont notamment impliqué le démontage/remontage d'un tronçon de l'autoroute E40 sous lequel le site ferroviaire est enfermé. Cette nouvelle infrastructure a été mise en service au terme de l'achèvement de la phase A du Lot 2.

Par ailleurs, le déplacement de l'axe de la gare de 150 mètres vers la Meuse impliquait la démolition de la passerelle Mandeville qui établissait la liaison entre les quartiers Cointe, Fragnée et Guillemins. Liaison qui n'a jamais cessé d'être assurée pendant le déroulement des travaux grâce à des ouvrages provisoires et qui le sera définitivement via les deux passerelles de la nouvelle gare.

Nouveau document